Capesterre-Belle-Eau : Tourisme Capesterre-Belle-Eau - Guadeloupe

Transaction Sécurisée
Avis des clients des hôtels

Hoteliers Rejoignez
Federal Hotel

Vous êtes ici> Tourisme Capesterre-belle-eau
APPELEZ LE
118 007
et dites
HOTEL
Tarif: 2,50 € l'appel + 2,50 €/mn

Capesterre-Belle-Eau : Tourisme Capesterre-Belle-Eau - Guadeloupe

 

Informations:

La ville de Capesterre Belle Eau, située à l’Est de l’île de Basse-Terre fut le lieu de débarquement du navire de Christophe Colomb le 4 novembre 1493. Cette commune dont le nom signifie « terre exposée au vent de l'est » comprend les villes de Sainte-Marie, de Saint-Sauveur ainsi que du Bananier. Capesterre Belle Eau s’est développée grâce à la culture de la canne à sucre puis de la banane.

La ville est aujourd’hui connue pour ses chutes du Cabret, un haut lieu du tourisme. Elle permet aussi de découvrir d’autres sites naturels remarquables ainsi que des sites historiques de grande valeur.



Histoire :

Novembre 1493 : Christophe Colomb arrive à l’embouchure du Grand-Cabret, son équipage procède à un ravitaillement d’eau potable. Le lendemain, le bateau mouille dans la rade de Sainte-Marie. Peu après, Christophe Colomb confie des semences et des cochons à cette terre très prolifique.

1496 : Christophe Colomb revient en Guadeloupe mais les indiens Caraïbes connaissent les atrocités commise par les blancs, ils accueillent donc le bateau avec des flèches empoisonnées. L’île devient le bastion de la rébellion Caraïbe.

1643 : Charles Houël s’installe en Guadeloupe. Peu après, il est fait officier de justice de l’île qu’il rachète en 1648/1649 avec son beau-frère Jean de Boisseret, à la Compagnie des îles d'Amérique. Houël fut gouverneur de Guadeloupe de 1643 à 1664. C’est grâce à lui que l’île connut un fort essor économique à cette période.

Fin du XVIII° siècle : Capesterre devient un foyer de marronnage important, les esclaves se cachent dans ses forêts et luttent contre l’oppression.

1848 : Abolition de l’esclavage.

1854 : Suite à l’abolition de l’esclavage, la commune a besoin de main d’œuvre et fait alors venir des indiens, des chinois et des africains sous la forme d’immigration réglementée. A la fin de l’année, le navire l’Aurélie débarque à Point-à-Pitre, chargé de 344 indiens qui s’engagèrent volontairement pour 5 ans.

1906 : Les droits politiques des indiens de Guadeloupe sont reconnus par le ministre des colonies.

1945 : Les révoltes ouvrières sévissent dans toute la Guadeloupe. A Capesterre, un protocole d’accord est signé entre les ouvriers et les patrons mentionnant une multiplication des salaires par 3,5. Cette même année, Capesterre prend le nom de Capesterre la Vaillante.

En 1971/1975 : Les mouvements sociaux conduisent les planteurs à faire appel à la main d’œuvre venant d’Haïti.

1976 : La commune prend le nom de Capesterre Belle Eau.



A voir / A faire :

La commune de Capesterre Belle Eau et sa région proche jouissent d’un patrimoine naturel remarquable.

Les chutes du Cabret : Produites par la rivière du Cabret, les chutes sont au nombre de trois. Elles offrent un spectacle exceptionnel et sont un des sites les plus visités de Guadeloupe (environ 400 000 visiteurs/an). La plus impressionnante est la première, elle mesure 125 mètres de hauteur. Elle est aussi la plus éloignée, on y accède par un sentier de randonnée qui est parfois difficile (prévoir 3 heures pour l’aller-retour). La seconde est la plus touristique, mesurant 110 mètres de haut, on la rejoint grâce à une piste bétonnée mais l’accès au pied de la chute est interdit au public pour des risques de chute de pierres. La troisième est plus petite, 20 mètres de hauteur mais son débit est le plus fort. Seuls les randonneurs chevronnés pourront y accéder puisque la piste a été fermée suite à des éboulements.

Les Eaux de Dolé : la qualité des eaux des trois bassins qui composent le site était déjà connue au temps de amérindiens. Au début du XX° siècle, la haute bourgeoisie venait en cure dans le centre thermal de Dolé-les-bains. Depuis 1969, la société Eaux Capès-Dolé y produit de l’eau en bouteille.

La distillerie Longueteau : Fondée en 1895, elle est la plus ancienne distillerie de rhum toujours en activité. C’est encore la famille Longueteau qui la gère. On y produit le rhum Longueteau pour l’exportation et le Monrepos pour le marché local. La visite gratuite du domaine vous fera découvrir l’étonnante histoire de l’exploitation et vous proposera une dégustation.

Mais aussi : le cimetière des Esclaves, un lieu de mémoire ; le temple Hindou de Changy, un superbe témoin de l’influence indienne, les jardins de Saint-Eloi ou la plantation Grand-Café.


Hotels dans le département 971 :
Chambre à partir de: 51.00 Euros

Capesterre-Belle-Eau : Tourisme Capesterre-Belle-Eau - Guadeloupe


 

Votre Avis
Ce formulaire permet de prendre contact uniquement avec l'équipe Federal Hôtel
Un avis sur le site
Un bug à reporter
Une question sur votre réservation

Résultat:

Fermer
Pour voir votre réservation, cliquez ici.